À propos

LE CSMPQ

Le Club Sportif et Martial de Petit-Quevilly a été créé en 1963, sous l'impulsion d'Antoine Rosa, aujourd'hui 8e dan, directeur technique. Il s'agit du plus ancien club de Normandie. Les cours de Krav-Maga sont dirigés par Bachir Chorfi, 4e dan, Responsable Régional du Krav-Maga et arbitre national (FFKDA), assisté de Christophe Bart, Vincent Chalopin, Sosthène Lahely, julien Latour, et Raphaël Stadler, 2ème Dan. Bachir Chorfi, ancien gendarme, a pratiqué de nombreux sports de combat dont le yoseikan budo, la boxe française, la boxe américaine, la boxe anglaise, la boxe thaïlandaise, le close combat, le kobudo, le genbudo, le karaté et le Krav-Maga. Le CSMPQ est affilié à la FFKDA (Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées), seule fédération possédant la délégation de l'État pour l'enseignement, la promotion et le développement du Krav-Maga sur l'ensemble du territoire français.



LE FONDATEUR DE LA DISCIPLINE : IMI LICHENFELD

Imrich (surnommé Imi) Lichtenfeld naît en 1910 à Budapest en Hongrie et grandit à Bratislava en Tchécoslovaquie. Inspiré et encouragé par son père Samuel, ancien acrobate de cirque et lutteur, professeur d'éducation physique, détective et instructeur en Chef de la Police Départementale reconnu pour son enseignement de la self-défense, mais aussi pour ses nombreuses arrestations, Imi pratiqua de nombreux sports. Il se concentrera finalement sur la gymnastique, la lutte et la boxe, participant activement pendant dix ans à un grand nombre de compétitions, dont il sortit souvent victorieux, principalement en lutte.

Lorsque, dans les années trente, le fascisme fit son apparition, Imi réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes, dont la mission était de protéger la communauté juive locale en luttant contre les troupes fascistes. Il prit ainsi part à de nombreuses bagarres, qui aiguisèrent sa prise conscience sur les différences entre les combats de rue et les compétitions sportives. Les premiers principes du Krav-Maga étaient nés.

De par son action, il devint vite impopulaire auprès des autorités locales, et dut quitter Bratislava. Son périple dura deux ans, au terme duquel il arriva en Israël, entra à la Haganah (organisation paramilitaire de la population juive) où il enseigna les techniques de base de la self-défense, puis continua ses activités au sein de Tsahal, l'armée israélienne. C'est à Tsahal, pendant vingt ans, qu'Imi perfectionna son système, tout en s'occupant de l'enseignement des instructeurs et des membres d'unités d'élite de l'armée.

Plus tard, le Krav-Maga intégra la vie civile, aussi bien dans des institutions privées que publiques, ayant été reconnu par le Ministère de l'Éducation Nationale. Il se répandit finalement à travers le monde et est notamment enseigné actuellement en France et aux États-Unis.

Le système du Krav-Maga développé par Imi est fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l'importance de l'intégrité, de l'humilité et du respect d'autrui.

Imi Lichtenfeld décéda le 9 janvier 1998 à l'âge de 87 ans.

Rouen Petit-Quevilly Krav Maga |  Administration